Votre JavaScript est désactivé.

Merci de l'activer pour utiliser Pharmaid.

Suivez ce lien pour activer JavaScript ou contactez-nous.

Attention, votre navigateur ne permet pas de profiter de Pharmaid à 100%

Pour remédier à ce problème, nous vous proposons de télécharger un des navigateurs suivants

Valériane: plus d’effets que vous ne pensez…

La valériane est un des piliers de la pharmacopée naturelle. On la connaît depuis l’Antiquité pour ses propriétés apaisantes. Un traité de médecine domestique du XIXe siècle la décrit même comme idéale pour traiter les «humeurs». Cependant, tous les «sages» avertissent de ne pas utiliser toutes les valérianes: seule Valeriana officinialis est réellement bénéfique.

10/11/2018 12:04pm

Aujourd’hui, nos connaissances et la technologie aidant, nous savons que la valériane est active sur de multiples sites. Très longtemps, on a mis en avant les propriétés des acides sesquiterpéniques, dont l’acide valérénique et la valérénone. Ceux-ci sont fortement impliqués dans l’activité démontrée des extraits de valériane, mais ils ne sont pas seuls. En effet, les racines de valériane d’où l’on extrait les principes actifs renferment également des iridoïdes et des flavonoïdes.

Dans la dernière version du rapport rédigé par le comité des médicaments à base de plantes (HMPC) (1), les experts ont établi que les extraits de valériane peuvent être utilisés pour soulager les symptômes légers de stress et favoriser le sommeil.

Action synergique

Ils reconnaissent aussi que le mode d’action n’est pas encore entièrement élucidé. Des études ont montré que l’acide valérénique est capable d’interagir avec une des sous-unités du récepteur GABA, en l’inhibant, mais pas celle occupée par les benzodiazépines. C’est ce qui explique que les propriétés calmantes de la valériane ne s’accompagnent pas des écueils dus aux benzodiazépines. Par ailleurs, les extraits de valériane contiennent eux-mêmes du GABA et de la glutamine, un des précurseurs du GABA. Cela constitue une autre explication de ses effets à ce niveau.
Les iridoïdes, notamment l’isovaltrate, et les flavonoïdes contenus dans la valériane sont également capables d’agir via d’autres récepteurs comme celui de l’adénosine A1. Ces substances interagissent également avec les récepteurs sérotoninergiques en rétablissant le cycle veille-sommeil.

Efficacité prouvée

Différentes études ont d’ailleurs démontré une efficacité similaire de 600mg d’extraits de valériane comparés à un traitement par 10mg d’oxazépam, permettant une augmentation de la qualité du sommeil (2). De même dans une autre étude (3) rassemblant des patients souffrant d’insomnie, les chercheurs ont montré que les extraits de valériane étaient à même de modifier l’architecture du sommeil avec une diminution des phases 1 et 2 non-REM et une augmentation des périodes de sommeil profond ainsi qu’une réduction des phases de réveil nocturnes sans que cela affecte la mémoire antérograde, ce qui constitue un effet secondaire fréquent des benzodiazépines. 

À ce sujet, dans une autre étude encore, Poyares et al. ont conduit un sevrage progressif de patients traités par benzodiazépines depuis 2,5 à 7 ans. Après 2 semaines, ces patients ont été randomisés en deux groupes équivalents: l’un traité par extraits de valériane et l’autre par un placebo, 3 fois par jour pendant 15 jours. Les patients sous valériane ont connu une nette amélioration de leur sommeil par rapport au placebo. Les auteurs estiment qu’il s’agirait donc d’une alternative efficace aux benzodiazépines.

En conclusion

La valériane, plante connue depuis des millénaires pour ses propriétés antispasmodiques et apaisantes, représente une solution naturelle pour les personnes souffrant de troubles légers de stress et d’insomnie tout en étant bien tolérée par la majorité des patients.

Source: Pharma-Sphère

Références
1. http://www.ema.europa.eu/docs/fr_FR/document_library/Herbal_-_Summary_of_assessment_report_for_the_public/2016/04/WC500205467.pdf
2. Ziegler, et al. Efficacy and toleability of valerian extract LI 156 compared with oxazepam in the treatment of non-organic insomnia – a randomized, double-blind, comparative clinical study. Eur J Med Res 2002;7(11):480-6.
3. Herrera, et al. Polysomnographic Evaluation of the Hypnotic Effect of Valeriana edulis Standardized Extract in Patients Suffering from Insomnia. Planta Med 2001;67:695-9.